L'oeil à l'écoute

Sam 13 déc 18h: L’oeil à l’écoute invite le Toxic Tour Detox 93

Samedi 13 décembre de 18h à 19h

 en direct

mémoires des luttes écocitoyennes dans le 9.3. avec le collectif Toxic Tour Detox 93.

Invités: 

3 membres du collectif Toxic Tour 93

– Jade Lindgaard,  habitante d’Aubervilliers

– Matthieu Glaymann, habitant d’Epinay-sur-Seine

– Ida Phan, habitante de Montreuil

Le Collectif Toxic Tours Detox 93 est composé d’habitantes et d’habitants du 93, qui se mobilisent sur les questions du climat et/ou de l’énergie et donc des pollutions, et notamment dans la perspective de la tenu fin 2015 du Sommet mondial sur le climat, sommet dit « de Paris » mais qui se déroulera en réalité au Bourget.

L’objectif du Toxic Tour Detox est donc de revenir de façon concrète (et aussi ludique) sur des combats passés ou actuels autour des questions de pollutions, souvent « invisibles » mais pourtant bien là et de raconter cette mémoire séquano-dyonisienne, et de mettre en lumière les associations locales ayant porté ces combats. Il s’agit aussi de mettre en lumière les « bonnes pratiques », les réalisations et les projets écologiques actuels. Le collectif organise des balades urbaines, des débats autour d’ouvrages et de films et participe à des manifestations. Lors du sommet mondial de fin 2015, ces initiatives culmineront lors d’une Marche climat-énergie des habitant-e-s de Seine Saint-Denis… et du monde. D’autres Toxic Tour existe dans de nombreux autres pays.

L’oeil à l’écoute a promené ses micros lors de la ballade urbaine organisée par ce collectif dimanche 7 décembre 2014, de la place des Confluences à Saint-Denis, jusqu’à la place des arts de L’Ile-Saint-Denis. Lors de cette balade, des membres du collectif et d’associations locales nous ont raconté les luttes éco-citoyennes qui sont menées depuis quinze ans à L’Ile-Saint-Denis, luttes touchent au climat et à l’énergie :

 

* la consommation de viande et ses conséquences locales à partir du combat mené au début des années 2000 contre la présence de l’usine de traitement des os de viande de la Saria, à côté de la gare de Saint-Denis et de dizaines de milliers d’habitant-e-s incommodé-e-s par les odeurs.

 

* les transports publics, avec l’insertion du tramway T1 dont le prolongement vers les Hauts de Seine pouvait entraîner une plus grand place de la voiture et la destruction du plus vieux pont de la Seine Saint-Denis. Or, une mobilisation habitant-e-s/élu-e-s a contraint à revoir le projet en préservant le patrimoine et en mêlant tram et voitures.

 

* le logement, passoire énergétique pour les habitant-e-s, souvent les plus populaires, au niveau local, et, à l’autre bout de la chaîne, fortement émetteur de gaz à effet de serre, au niveau global. Nous irons dans une cité tout récemment rénovée avec un gain immédiat sur la facture des gens… et de la planète !

toxic tour detox 93

Plus d'options de partage

Articles liés :

Pas encore de commentaire...

Laisser un commentaire

Vous pouvez également laisser des commentaires avec votre compte Twitter.


*

">

Derniers articles